MineStory : un projet au service de la collaboration…

Menu de l’espace  MineStory :

Présentation du projet

Mise en oeuvre pédagogique et calendrier dans les classes

Un projet au service de la collaboration, des échanges ou d’outils spécifiques

Présentation de la frise finale et des différentes modélisations

Un congrès des élèves

Des aides techniques pour utiliser Minetest

 

Un projet au service de la collaboration, des échanges et d’outils spécifiques

Dans le cadre du projet, les compétences des élèves liées aux échanges et à la collaboration sont développées à de nombreux moments et selon des modalités variées :

  • collaboration au sein de la classe entre élèves

Minetest est un jeu qui est souvent connu et maitrisé par de nombreux élèves des classes. De ce fait, les élèves ayant des niveaux de maitrise différents, ils peuvent aider, expliquer aux autres élèves de la classe comment utiliser les bases du jeu mais aussi des actions plus complexes (transformation de blocs, construction avec worldEdit). Afin de cibler le niveau de maitrise de chacun et surtout responsabiliser les élèves, Bénédicte Assogna a proposé à ses élèves des badges de bâtisseurs.

Pour les autres activités de création du projet (mesures, sorties, écriture, passage au plan,..), les élèves se rendant compte de l’ampleur des réalisations à effectuer, ils s’engagent fortement dans les travaux proposés et n’hésitent plus à s’organiser par groupe pour leurs réalisations. Ceci est aussi renforcé par le fait que l’objectif final de création du site est clairement établi et il y a volonté de tous d’y arriver.

  • collaboration avec d’autres classes

Minestory se faisant à plusieurs classes, les échanges avec les autres élèves sont réguliers et nombreux durant l’année. Ils débutent par les fiches de présentation des classes puis les documents des sites, tous rédigés par les élèves. Et puis, l’utilisation de comptes twitter par plusieurs classes permet de créer un fil rouge en suivant ce que les autres font via la balise #Minestory et surtout échanger ou lancer des idées au sein de la classe.

Un nouvel aspect de la collaboration apparait aussi quand les élèves commencent à construire sur le serveur du jeu. Les élèves découvrent les constructions ou étapes, peuvent discuter via le tchat et surtout il y a mise en place d’entraide car certaines compétences complexes de constructions se transmettent durant le jeu sans intervention de l’enseignant.  Cela est un point à prendre en compte notamment quand l’enseignant n’est lui même pas du tout à l’aise avec le jeu.

 

Mais les compétences dans ce domaine pour les enseignants  sont aussi très importantes et permettent de vivre ce travail collaboratif et coopératif afin d’envisager au mieux les moyens de les rendre pédagogiquement utiles pour les élèves :

  • collaboration quotidienne

Le projet se déroulant sur l’année complète, il est nécessaire d’échanger régulièrement sur les avancées, freins, problèmes ou solutions rencontrés régulièrement. En début d’année, les enseignants ont surtout utilisé un système de messagerie directe de Twitter. C’est facile d’utilisation et permet de se tenir au courant de ce qui se passe ou réagir au fil des situations marquantes de l’année (lancement, envoi des courriers, essais du jeu, préparation du congrès, …) . Cet outil a été utilisé tout le temps mais cela ne permettait pas de retrouver facilement trace d’un partage de document ou d’une réflexion. Pour compléter cela, il a aussi été possible d’organiser des classes virtuelles pour se mettre d’accord sur certains points ou résoudre des choses plus complexes.

  • espaces de partage et stockage

Néanmoins, chacun produisant des ressources ou proposant des solutions à des problèmes rencontrés qui pouvaient être utiles aux autres, il est apparu nécessaire d’avoir un espace de partage et de stockage. L’espace choisi est un slack dédié qui permet d’ouvrir des fils de discussions sur un thème précis (et donc d’éviter les discussions croisées) et d’y partager les ressources élaborées. En plus de cet espace, un dossier partagé en ligne permet à chacun de retrouver toutes les ressources organisées en quelques secondes.

  • créations d’outils spécifiques partagés

Tout au long de l’année, chaque enseignant a pu mettre en place des actions pédagogiques utilisant des supports pour les élèves qui ont ensuite été partagés avec les autres. c’est le cas de la fiche de base de présentation des classes et des sites ou bien de la fiche de travail sur les mesures permettant de créer une grille des sites (sols et façades).